Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Prendre le temps de l’essentiel

Les Carmes

 

Les Carmes sont nés au XIIIe siècle sur la montagne du Carmel, en Terre Sainte, sous le signe du prophète Elie et de la Vierge Marie. Méditer la Parole de Dieu, veiller dans la prière en vue de vivre dans la dépendance de Jésus-Christ et de le servir d’un coeur pur, tel est leur propos de vie exprimé par la Règle du Carmel.

Au XVIe siècle, Thérèse d’Ávila rénove le Carmel, lui insufflant un style nouveau marqué par de petites communautés fraternelles, contemplatives et missionnaires. Jean de la Croix la seconde. C’est à l’enseigne de ces deux figures fondatrices que les Carmes Déchaux désirent témoigner du Dieu vivant pour le révéler en notre temps. Des témoins lumineux tels Thérèse de Lisieux, Édith Stein, Élisabeth de la Trinité nous accompagnent sur le chemin de l’union à Dieu.

Les frères carmes d'Avon font partie de la Province de Paris des Carmes Déchaux (couvents d'Avon, Bagdad, Lisieux et Paris)

 

➔ Pour approfondir la spiritualité du carmel : www.carmel.asso.fr

➔ Pour suivre l'actualité de la Province : 
www.carmes-paris.org

 

Avon est également marqué par la figure du père Jacques de Jésus (1900-1945).


Le Centre spirituel conserve le souvenir du Père Jacques de ­Jésus (1900-1945), dont le procès de ­béatification est en cours. Ce Frère Carme, éducateur et résistant a été évoqué dans le film de Louis Malle « Au revoir les enfants ».


Pour découvrir le Père Jacques de Jésus : http://jacquesdejesus.com/